Clinique Dentaire Mont-Tremblant

Blanchiment des dents

Le blanchiment dentaire est de plus en plus populaire. Comme la blancheur des dents est associée à la jeunesse et à la santé, bien des gens ont recours à ce procédé pour redonner plus d’éclat à leur sourire. De belles dents facilitent le sourire et contribuent à l’estime de soi.

Qu’est-ce qui détermine la couleur de nos dents?

La couleur des dents varie d’une personne à l’autre. La couleur dépend de plusieurs facteurs :

  1. La perception d’un contraste avec la couleur des structures voisines comme les gencives, les lèvres et la peau. Plus le contraste est grand, plus les dents semblent blanches.
  2. Le bagage génétique détermine la couleur spécifique des différents constituants de la dent. Chaque personne a sa propre teinte.
    • L’émail. Couche externe de la dent, plutôt blanche et transparente.
    • La dentine. Couche interne de la dent, plus foncée que l’émail et plutôt jaunâtre. La dentine transparaît plus ou moins à travers l’émail : plus elle est foncée, plus la dent sera colorée.

Pourquoi les dents changent-elles de couleur ?

  1. Le processus de vieillissement amincit l’émail qui laisse transparaître la dentine plus colorée située en-dessous. Avec le temps, la dent semble de plus en plus foncée.
  2. L’alimentation cause des taches sur les dents.
    • Aliments colorés : betteraves, petits fruits rouges, cari, etc.
    • Boissons colorées : thé, café, vin rouge, boissons gazeuses brunes, jus de canneberge, etc.
  3. Certains médicaments.
  4. Un traumatisme peut produire une rupture du nerf de la dent et provoquer la dévitalisation spontanée de la dent. Celle-ci devient grisâtre et sombre.
  5. Le tabagisme laisse des taches jaunes.
  6. Une mauvaise hygiène bucco-dentaire contribue à l’accumulation de taches.

Deux types de produits peuvent être utilisés pour blanchir les dents :

  1. À base de peroxyde, les produits de blanchiment décolorent les dents et modifient la couleur de l’émail et de la dentine située juste en dessous.
  2. Les produits blanchissants éliminent les taches superficielles de l’émail mais ne modifient pas la couleur de la dent. On les trouve dans certains dentifrices et gommes à mâcher.

Les options de blanchiment :

1) Méthode classique avec port de gouttières

Des gouttières sont tout d’abord moulées par le dentiste ou le denturologiste, à partir de l’empreinte des dents. Elles servent à répartir uniformément le gel de blanchiment. Le patient repart chez lui avec son ensemble de blanchiment (gouttières personnalisées, gel, etc.).

Lors du traitement, le gel à base de peroxyde est déposé dans les gouttières. Celles-ci sont placées sur les dents pour une durée déterminée par le dentiste. Comme elles s’ajustent parfaitement, l’ingrédient actif est réparti de façon uniforme et précise.

Le traitement dure habituellement de 2 à 4 semaines et produit d’excellents résultats.

2) Utilisation d’un produit de blanchiment en vente libre

Certains produits trouvés en vente libre contiennent un agent blanchissant qui peuvent atténuer les taches sur les dents. Ils sont toutefois moins efficaces que l’autre méthode car il n’agit qu’en surface.

D’autres produits, contenant du peroxyde d’hydrogène, traitent plus en profondeur. Cependant, comme les gouttières ne sont pas faites sur mesure, l’agent actif n’est pas aussi bien réparti sur les dents. Les résultats sont moins probants et les gencives peuvent être irritées si le peroxyde déborde des gouttières.

Peu importe la méthode choisie, le blanchiment n’est pas permanent. Selon l’hygiène buccale et les habitudes de vie, les dents finiront par se tacher à nouveau.

Est-ce sécuritaire?

Les études révèlent que la plupart des produits sont sans danger. Toutefois, ils peuvent causer une sensibilité dentaire et irriter les tissus mous tels que les gencives. Il faut donc respecter le mode d’emploi et prendre les précautions nécessaires lors de l’application du produit. Il est préférable de demander conseil au dentiste ou denturologiste.

Contre-indications :

  • Dents fissurées ou excessivement usées ;
  • Présence de gingivite ou parodontite ;
  • Enfants de moins de 12 ans car la dentition n’a pas atteint sa pleine maturité ;
  • Maladie de Crohn ;
  • Système immunitaire affaibli ;
  • Grossesse ou allaitement.